myagi site

Né en 1888 à Naha, son prénom d'origine est Machu au lieu de Chojun, et en Okinawaien, son nom est Miyagusuku. Il commença le karate à 14 ans comme élève de Maître Higashionna.  Après la mort de Maître Higaonna (1853-1915), Maître Miyagi partit deux fois en Chine pour y étudier les arts martiaux chinois et leur littérature.

Maître Miyagi a introduit dans son art une respiration venant de la respiration Ch'an chinoise (aussi appelé Boudhisme Zen au Japon).

En 1924, il fit la première démonstration publique de karate au cours de la visite de Jigoro Kano à Okinawa (le fondateur du judo).

En 1926, il fonde l'association Okinawa Karate Jutsu Kenkyukai. Le nom Goju Ryu n'apparaîtra qu'en 1929. Cette année là se déroule à Kyoto un rassemblement de tous les arts martiaux japonais, organisé par la Dai Nippon Butokukai, la plus grande organisation d'arts martiaux d'avant guerre. Maître Miyagi ne pouvant s'y rendre, il délègue M. Jinan Shinsato, un de ses élèves. Toutes les écoles japonaises ayant des noms, lorsque l'on demande à M. Sinsato quelle école il représentait, il doit improviser et donne le nom de Anko Ryu, qui signifie école semi-dure. De retour à Okinawa, M. Shinsato raconta celà à Maître Miyagi. Celui-ci décida par la suite de nommer son école Goju Ryu, ce qui signifie école de la force (go) et de la souplesse (ju).

En 1952, il créa l'association Goju Ryu Shin Ko Kai, dans le but de promouvoir son style de karate. Seko Higa en fut le vice-président et Seikichi Toguchi le directeur exécutif.

Maître Miyagi mourut le 8 octobre 1953. Parmi ses élèves, se trouvaient Seko Higa, Seikichi Toguchi, Meitoku Yagi, Ei'ichi Miyazato, Keiyo Matanbachi, Sakiyama, Arima, Arazato, Tomoyori Kiei, Isumi Kwa Kanki, Heiko Miyazato, Seiko Fukuchi.

Le dojo de Maître Miyagi fut repris par Maître Seko Higa, son assistant.

Vous pouvez lire "Karate-do Gairyaku"(explication générale du Karate-do), un article écrit par Maître Miyagi pour une conférence qu'il donna à Osaka le 28 Mai 1936.

togushi site

Seikichi Toguchi naquit le 20 mai 1917 à Naha, dans l'île d'Okinawa. A cette date, Maître Higaonna (1853-1915), fondateur du Naha-te avait déjà disparu, et avait désigné Maître Chojun Miyagi (1888-1953) comme son digne successeur.

Jeune, Seikichi Toguchi étudia le karaté de façon très irrégulière sous la tutelle de son père pendant quatre ans. Quand il eut 15 ans, son père, voisin et ami de Maître Miyagi demanda à celui ci de bien vouloir accepter d'enseigner le karaté à son fils. A partir de cette date, Seikichi fut autorisé à suivre les cours de Goju Ryu avec Maître Miyagi et son assistant Seko Higa (décédé en 1967). Maître Toguchi devînt l'assistant de Maître Seko Higa à son dojo de Itoman City, jusqu'en 1950. A cette époque, Seikichi Toguchi deviendra instructeur en chef au centre athlétique d'Itoman, recommandé par Maître Miyagi.

Maître Toguchi fonda l'école Shorei-Kan le 1er mars 1953 à Koza City (aujourd'hui Okinawa City). Il reçut de Maître Miyagi les connaissances théoriques et techniques permettant de créer des Fukyu Kata et les bases d'un système d'apprentissage du karaté. Après la mort de Maître Miyagi, Maître Toguchi se donna entièrement à cette recherche. L'aboutissement de cette étude est une méthode d'enseignement du karaté qu'il nomma "Shorei-Kan". Maître Toguchi décéda le 31 août 1998.

higaonna site

Maître Higashionna naquit dans le village de Naha, à Okinawa, le 10 mars 1853. Appelé Moshi, il a commencé le karate à 19 ans avec Maître Aragaki (1840-1920), contemporain de Maître Itosu. Il étudiat à la source, en Chine, ce qui donna une orientation décisive au Karate d'Okinawa. A l'époque, l'art martial local s'appelait Te ou To-de (technique de main Chinoise). Kanryo Higashionna était marin à bord de la joncque Shinko-Sen. Il travaillait pour un marchand de thé chinois et faisait la navette entre la province de Fukien et Okinawa. Il fut présenté par ce marchand de thé à Maître Ryuko Ryu, appellé aussi Waishinzan, qui enseignait le kempo chinois (en Chine, lorsqu' un Maître était reconnu, il changeait de nom). Kanrio Higashionna resta une quinzaine d'années en Chine, ses progrès furent rapides, et dès qu'il devint un expert, son Maître le baptisa Tohna des Ryu Kyu.

Maître Higashionna revint à Okinawa autour de l'âge de 35 ans. Il enseigna aux Okinawaïens un art qui combinait les styles chinois qu'ils connaissait et le To-de. Cet art s'appelait le Naha-te. Maître Higashionna avait une méthode très cohérente et format d'excellents instructeurs. Son intention était aussi d'adapter l'art martial à l'enseignement de groupe. Parmi ses élèves se trouvaient Chojun Miyagi, Chohatsu Kyoda, Taizo Tabara , Tsunetaka Guzukuma, Seko Higa, et Kenwa Mabuni.

Titoku Sakiyama et Kenri Nakahima furent aussi les élèves de Ryuko Ryu, mais n'ont pas formés de successeurs à Okinawa.